jeudi 10 mars 2011

Rinzler

Deuxième double page d'un carnet fait lors d'un workshop avec Arts Factory à l'école. La première double page sera mise en ligne demain, et la troisième quand la honte que j'en ai se sera dissipée. L'ensemble est basé sur la description qu'un drogué italien de la renaissance a fait de la couleur rouille dans un livre joliment nommé DECOLORIBUS.

Bientôt la suite et des robots et des gens qui perdent leurs faces.

2 commentaires:

  1. OUAIIIIIIS OUAIIIIIS !
    C'est trop bien ! Moi j'aime !

    RépondreSupprimer
  2. Moi aussi j'aime bien, y'a un bon rythme !

    RépondreSupprimer